Événements
>

 

CLARTE était présent aux 13eme journées de l'AFRV (Association Française de la Réalité Virtuelle et augmentée) qui se tenaient cette année à l'université d'Evry. ll s'agit  d'un évènement groupé des 13e journées de l'AFRV et du GdR IG-RV (Informatique Géométrique et Graphique, Réalité Virtuelle et Visualisation). Elles sont organisées par le laboratoire IBISC de l'Université d'Evry et le campus Évryen dans le cadre de l'Année "Université et Monde socio-économique" de l'Université d'Evry.

Ces journées, sont une nouvelle occasion pour l'AFRV et le GdR IG-RV d'inviter la communauté de la réalité virtuelle, augmentée et de l'interaction 3D, académique et industrielle, à échanger et partager ses avancées et bonnes pratiques par le biais de communications scientifiques, présentations de laboratoires de recherche, retours d'expérience et nouveaux besoins sur les usages industriels ainsi que d'ateliers thématiques.

A l'occasion de ces journées s'est déroulé un atelier de travail collaboratif sur le thème suivant : "Définir les bases d'une stratégie nationale multi-acteurs de la VR/AR". Cet atelier faisait suite à une présentation de Stéphane BORDAS (chargé de mission réalité virtuelle augmentée et mixte à la DGE) sur l'état actuel de la filière RV/RA en France.

Après une présentation par la DGE de thématiques de réflexion possibles pour élaborer cette stratégie, la quinzaine de participants s'est présenté lors d'un tour de table puis chacun a pu voter pour trois problématiques jugées prioritaires. Pour chacune s'en est suivi un débat puis une restitution de synthèse au final.

Les enjeux présentés en introduction étaient les suivants :

  • Comment adresser des projets complexes et / ou d'envergure ?
  • Comment fidéliser les talents dans la filière Française ?
  • Comment garantir une production de contenus respectueuse des consommateurs et des producteurs ?
  • Comment promouvoir et défendre les intérêts des acteurs Français au niveau Européen ?
  • Comment promouvoir la filière Française ?
  • Comment échanger efficacement entre acteurs ?
  • Comment fidéliser les chercheurs au sein des technologies immersives ?
  • Quelles collaborations privilégier entre acteurs ? Horizontales ou Verticales (co-production) ?
  • Comment créer des synergies en matière d'export ?
  • Comment mettre en commun des ressources ?
  • Comment distribuer les produits issus de la filières Française ?

Les participants ont aussi indiqués lors du tour de table initial d'autres problématiques complémentaires comme :

  • Comment faire en sorte que les jeunes talents créent leurs structures en France plutôt qu'à l'étranger ?
  • Réduire les délais de montage de projets d'envergure de sorte à ce que le temps de montage et d'instruction ne soit pas supérieur au temps d'obsolescence de la technologie ?
  • Comment produire des contenus pertinents, qui ne finirons pas à la poubelle après l'effet Waouh ?
  • Comment valoriser des travaux de recherche, éléments de dialogue entre laboratoires et industriels ?
  • Comment inciter/supporter la filière à produire du hardware et/ou des couches logicielles bas-niveau (outils de développement, briques technologiques) ? car la filière est principalement constituée de producteurs de contenus ou d'intégrateurs.
  • Comment gérer la problématique de la formation des talents en adéquation avec les besoins des Entreprises qui vont les recruter par la suite. En particulier le fait de former les étudiants à bien expliquer aux Entreprises qu'avant de réinventer la roue il faut absolument faire une étude bibliographique et capitaliser sur ces résultats. En parallèle de cette interrogation se pose la question de la forme de restitution de notre recherche au-delà des papiers classiques, de déjà les publier gratuitement, de mettre beaucoup plus de moyens sur la communication.
  • Comment la "matérialiser" cette filière; lui donner plus de corps, la rendre plus visible, plus lisible ? Tout cela en particulier pour être visible à l'international.
  • Comment aider la filière à diffuser dans l'industrie, en levant des problématiques sociales, d'acceptabilité technologique, …
  • Comment accompagner les chercheurs vers l'entreprenariat en Entreprise et comment les décharger de l'ensemble pesant des tâches administratives et contraintes administratives ?

Le verdict à l'issue des votes du tour de table fait ressortir les questionnements suivants :

  • Comment fidéliser les talents dans la filière Française ?
  • Comment échanger efficacement entre acteurs ?
  • Comment mettre en commun des ressources ?

Les débats qui ont suivis ont permis de faire émerger les pistes de solutions  :

  • Comment fidéliser les talents dans la filière Française ?
    • Former les étudiants pour diffuser la compétence et les méthodes d'innovation dans les entreprises
    • Créer ou renforcer des unités d'innovation en complément des unités de recherche
    • Créer ou renforcer des activités d'immersion des chercheurs dans les entreprises
    • Rendre plus lisible les dispositifs d'aide à la création d'entreprise par les chercheurs
    • Promouvoir l'existence des filières R&D des PME
  • Comment échanger efficacement entre acteurs ?
    • Créer et maintenir une cartographie des compétences et acteurs nationaux
    • Créer des dispositifs d'appel à projets agiles et ouverts aux TPE/PME
    • Favoriser l'émergence et la participation à des groupes de réflexion collaboratifs
    • Echanger les informations et les bons procédés entre acteurs
    • Développer la présence Française dans les comités de normalisation internationaux
  • Comment mettre en commun des ressources ?

[N'a pas été traité par manque de temps]

Difficile de traiter en 1H30 un sujet d'une telle ampleur mais les pistes évoquées jettent les bases d'une première réflexion qui devra être suivie collectivement à l'avenir. La DGE a d'ailleurs proposé d'organiser à Bercy des groupes de travail sur l'année à venir de sorte à étayer un peu plus les pistes d'action identifiées pour élaborer une stratégie.

Nous y participerons certainement et vous tiendrons au courant des conclusions.

#StayTuned

Nous contacter

02 43 59 46 20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rue Marie Curie
53810 CHANGE

>
Retour haut