Humain Augmenté
>

Interfaces cerveau-ordinateur (BCI) et réalité augmentée : réduire la frontière

2017 - 2018

La Réalité Augmentée (RA) permet d’enrichir la perception du monde actuel en y ajoutant en temps-réel des informations numériques contextualisées dans l’espace. Il est alors possible de mélanger informations concrètes et numériques afin de résoudre de multiples tâches, notamment dans le milieu industriel. Il est tout de même encore difficile pour l’utilisateur d’interagir avec les informations numériques qui lui sont présentées puisque de nombreuses applications de RA se fondent sur un dispositif de type smartphone / tablette, ne permettant qu’une interaction en 2D peu précise et inadaptée aux tâches 3D. Jusqu’alors, des dispositifs de retour visuel basés sur des « lunettes » étaient utilisés, ne fournissant qu’une reconnaissance limitée et imparfaite des gestes de l’utilisateur.  

Humain Augmenté et « Brain Computer Interfaces » 

Dans le cadre de recherches sur l’Humain Augmenté (HA), CLARTE a ainsi cherché à introduire de nouvelles modalités de contrôle des applications, simples et intuitives, ne nécessitant pas l’usage des mains de l’utilisateur afin de les laisser libres pour d’autres tâches. Notre équipe a alors proposé une toute nouvelle forme d’interaction : les interfaces cerveau-ordinateur ou « Brain Computer Interfaces (BCI) ». Celles-ci mesurent, grâce à laréalité augmentée, l’activité cérébrale de l’utilisateur, soit l’activité électrique des neurones (ici avec un casque électroencéphalographique), et l’interprètent afin de déduire quelles actions effectuer dans l’application et donc de répondre aux attentes de la personne. Nous avons fait le choix, en premier lieu, de suivre en continu l’état mental de l’utilisateur et d’adapter le contenu de l’application à celui-ci.  Ceci réduit automatiquement la quantité d’informations affichées à l’utilisateur lorsqu’il est concentré sur une tâche afin d’éviter de polluer son champ de vision, tout en fournissant de nombreuses informations de guidage lorsque celui-ci est détendu grâce aux lunettes de RA Microsoft Hololens. 

 

Nos membres de CLARTE envisagent d’ajouter aux informations projetées à l’utilisateur un retour sur son état mental, c’est-à-dire des informations de biofeedback afin que l’utilisateur puisse agir de manière consciente sur le système. La réalité augmentée est alors la clé du succès.  

 

Vous pouvez en savoir plus sur les interfaces cerveau-ordinateur ici.  

 

Nous contacter

02 43 59 46 20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rue Marie Curie
53810 CHANGE

>
Retour haut